• Éléphants empoisonnés

     

     

    Un éléphanteau pleure sa mère empoisonnée

    Éléphants empoisonnés pour l'huile de palme

     

    14 éléphants pygmées, dont l'espèce est menacée d'extinction, ont trouvé la mort ces dernières semaines à Bornéo, très vraisemblablement empoisonnés dans les plantations de palmiers à huile toujours plus envahissantes dans l'état de Sabah en Malaisie. Réclamons l'arrêt de la déforestation et la protection des éléphants !

    Avec sa trompe, un éléphanteau tente en vain de réanimer sa mère gisant sur le sol. C'est la scène terrible à laquelle ont assité les gardes de la réserve de Gunung Rara Forest en Malaisie. Elle et 13 autres cadavres d'éléphants d'une même horde ont été retrouvés ces dernières semaines à proximité d'un camp de bûcherons et de plantations de palmiers à huile de l'entreprise publique Yayasan Sabah Group.

    Laurentius Ambu, directeur du département de la vie sauvage de l'État de Sabah soupçonne les éléphants d'avoir été empoisonnés : « Les éléphants ont mangé de la mort-aux-rats. C'est la méthode employée par les travailleurs des plantations pour empêcher les animaux de manger les fruits du palmier à huile ». L'éléphant pygmée de Bornéo est une rare sous-espèce de l'éléphant d'Asie, dont il ne reste que 1.500 individus, quasi-uniquement à Sabah.

    La Malaisie continue de miser sur les bois tropicaux et l'huile de palme pour ses exportations. Pour l'expansion des plantations, les politiques  sont en train de rendre possible la destruction des dernières forêts tropicales à Sabah et à Sarawak, synonyme de la perte pour l'île de Bornéo  de son incroyable biodiversité, de ses espèces menacées comme le rhinocéros, l'orang-outan et le nasique. 

    Musa Aman est le personnage clé de la déforestation à Sabah : il est le premier ministre de l'État qui délivre les concessions mais aussi le président du Yayasan Sabah Group qui profite des retombées de l'exploitation forestière et des plantations. Depuis fin 2012, l'entreprise a débuté le défrichage de 70.000 nouveaux hectares de forêts pour les plantations, ne laissant plus de place aux éléphants pygmées.

    Demandons à Musa Aman et au gouvernement de Malaisie de mettre fin à ce crime contre la Nature et à oeuvrer pour la protection des forêts

     

     

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    3
    Mardi 15 Avril 2014 à 10:08
    Gros bisous du mardi et merci de ton passage chez moi hier gros problème de connexion et surtout pour poser des commentaires et les recevoir ça à l'air d'être revenu à la normale amitié Mado sous le soleil encore aujourd'hui (ma coiffeuse est en retard donc je profite pour quelques petits messages en l'attendant, mais elle m'a prévenue donc pas de soucis) gros bisous à demain si tout va bien Mado
    2
    Samedi 12 Avril 2014 à 17:06

    quand tout sera détruit ils feront quoi les politique??peut être qu'ils se détruiront entre eux!!!!

    bon week end gros bisous

    1
    Mardi 8 Avril 2014 à 04:07

    oh les pauvres animaux qui doivent subir la déforestation

    plus la culture intensive de ce que l'on sait nocif même pour l'humain

    oh là là j'en ai beaucoup de peine pour cet éléphanteau le pauvre

    pourvu qu'une association le prenne en charge sinon

    sa survie est menacée à lui également

    bisous du mardi amitié Mado

    beaucoup de difficultés à acceder à ton blog ces derniers temps mais ça à l'air d'avoir repris bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :