•  

    Nandji sauce tomates recette ivoirienne

     

     

    Nandji sauce tomates

     

    Ingrédients


    1,5kg viande de bœuf

    1 oignon
    2 carottes
    4 pommes de terre
    Persil
    2 gousses d'ail
    1 petite boite de concentré de tomates
    Huile d'arachide
    1 cube maggi
    1 piment végétarien (ou 1 piment antillais pour les personnes qui aiment épicé)
    Sel + poivre

    Préparation
    Couper la viande en gros cubes. Faire chauffer l’huile et y placer la viande avec précaution.

    Faire revenir environ 15 minutes.
    Ajouter les oignons et l’ail finement hachés. Mélanger puis ajouter le concentré de tomates délayé dans un peu d’eau. Poivrer, saler. Laisser cuire 3 minutes.
    Verser 1 litre d’eau. Ajouter les légumes épluchés et coupés en morceaux, le persil et le cube maggi. Laisser mijoter à feux moyen environ 1 heure.

    Servir avec du riz blanc.

     

    Nandji sauce tomates

     


    1 commentaire
  •  

     

     

    RECETTE IVOIRIENNE 

    SAUCE GRAINE A LA VIANDE DE BŒUF

     

     

     

    La sauce graine est l’un des grands classiques de la cuisine ivoirienne. On peut la cuisiner avec du gombo frais ou sec.

     

     

    Ingrédients :

     

    1,5 kg de cuisses de poulet, de viande de bœuf ou de poissons frais
    1 boîte de trofaie en vente dans les magasins de produits exotique
    1 oignon, du sel, du poivre noir en grain du moulin
    1 piment frais rouge
    3 crabes d’eau douce ou de terre
    3 tomates fraîches
    2 gousses d’ail
    3 cubes de cuisson
    1 bouquet de kablé (feuille aromatique bassamoise)

     

    Préparation :

     

    Couper la viande en gros dés et bien la laver. Éplucher l’oignon,l’ail et hacher l’ail. Couper l’oignon en dés. Laver et couper les tomates en gros dés. Réserver.
    Dans un saladier assaisonner la viande avec le sel, un cube de cuisson émietté,l’ail haché et deux tours de poivre en grains du moulin et mélanger.

     

    A l’aide d’un couteau couper les dents des crabes les laver et réserver.
    Dans une cocotte chauffée à vide renverser la viande assaisonnée, les dés de tomate, l’oignon et 20 cl d’eau. Mélanger et faire monter en pression. Au chuchotement baisser le feu et pré-cuire la viande pendant 15 minutes.

     

    Au terme de ce temps, renverser le contenu de la boîte de trofaie. Se servir de la boite de trofaie comme mesure pour ajouter une fois et demi d’eau. Faire repartir le bouillon pendant 10 bonnes minutes à découvert.

     

    Ajouter les crabes, le piment, le bablé et les cubes de cuisson. Laisser encore cuire toujours à découvert jusqu’à épaississement de la sauce (45 min) et à l’apparition d’une huile rouge à la surface de la sauce.

     

    A la cuisson écumer l’huile, rectifier au besoin l’assaisonnement et servir accompagné d’un bon foutou, de riz blanc ou d’attiéké selon votre goût.

     

    SAUCE GRAINE A LA VIANDE DE BŒUF

     

     

     


    3 commentaires
  •  

     

    Une femme renie sa maman et l’envoie en prison : les faits

    L’affaire a beaucoup embarrassé les forces de sécurité de même que les magistrats qui en ont eu la charge

     

    Une femme renie sa maman

     

     

    Comme bien des Togolais qui tiennent à avoir leur maison, une demoiselle résidant aux Etats Unis d’Amérique, a grouillé pour envoyer à sa génitrice, de quoi lui payer un terrain et y construire un habitat.   La maman prend d’ailleurs soin d’envoyer à sa fille et à chaque étape, l’évolution du chantier. Ayant reçu des photos de l’immeuble après sa finition, depuis ses USA, la jeune femme s’impatiente désormais de venir à Lomé, pour admirer ses efforts et jouir du plaisir de posséder une propriété immobilière comme elle en rêvait depuis son enfance.   Finalement, elle parvient après avoir fait des économies à regagner Lomé. Mais à sa grande surprise, elle se rendra compte que la maison qu’elle s’est faite construire, a été vendue par sa maman. Cette dernière avait acheté le terrain en son nom et donc a pu vendre sans difficulté la maison.   Désemparée et révoltée par la situation ainsi créée, la jeune fille après avoir tenté en vain de s’en prendre à l’acquéreur, finit par se retourner contre la maman.   La police saisie de l’affaire propose un règlement amiable entre la fille et sa maman. Mais pour éviter cela, la fille déclare que la dame fautive n’était pas sa propre mère, mais un parent lointain qui a abusé de sa confiance.  Finalement, la dame sera placée en détention puis déférée et n’a été remise en liberté qu’après avoir payé une partie de ce qu’elle doit et pris l’engagement de régler le reste.  Pour le juge également, cette affaire a été d’un grand embarras. Mais la justice, c’est la justice. Et quand le matérialisme devient une finalité, l’affection, l’émotion et les liens parentaux cèdent le pas à la justice.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Sans penser à lui, il brûle son oncle qui meurt asphyxié

     

    Au bénin un oncle, pour le moins jaloux de la réussite de son neveu se transforme en python dans son moteur.

     

    il brûle son oncle qui meurt asphyxié

     

    Il venait d’obtenir un nouvel emploi et s’est donc acheté une nouvelle voiture. Ce week-end, alors qu’il est tout excité de voir la famille, il se rend au village, comme quoi, montrer sa voiture et sa nouvelle fiancée. Après la visite, la fille et lui retournent pour la ville le lundi matin. 

     

    Sur la route, une chose étrange se produit. Le moteur s'arrête brusquement. Surpris, il vérifie son moteur. A son grand étonnement, il y découvre un grand python à la place du moteur. Choqué, il arrive, avec l’aide des villageois rencontrés sur le chemin, à tuer le python en incendiant la voiture. 

     

    Arrivée en ville, il reçoit un appel du village, lui annonçant la mort de son oncle. Mort par asphyxie  ce lundi, et on ignore toujours les raisons de cette asphyxie alors qu’il n’y avait ni fumée, ni incendie au village.

     

     

    Comme quoi, en Afrique on n’en finira pas avec le mysticisme et la magie noire. Vrai ou faux ?

     

     


    1 commentaire
  •  

    le peulh voulait amener un mouton à la Mecque…

    Intercepté à l’aéroport LSS

     

    C’est connu entre les peulhs et leur bétail, c’est une longue histoire. Ils sont inséparables surtout à la veille de la fête de la Tabaski qui se profile à l’horizon. En atteste la scène bien insolite qui s’est produite à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor. Un peulh en partance pour la Mecque voulait tout simplement embarquer son mouton, un sac de pomme de terre et d’oignons.

    Comme l’a mentionné le journal « l’as », ce sont les sérères qui vont jaser après l’insolite qui s’est passé hier à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor.

    En effet un pèlerin peulh en partance pour la Mecque y a débarqué avec son mouton de Tabaski, un sac de pommes de terre et d’oignons.

    Il a insisté pour voyager avec tous ses bagages. Il a été difficile de lui faire comprendre qu’il ne pouvait voyager avec son bélier. Il a fallu faire appel à quelqu’un qui parle bien sa langue pour l’en dissuader


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires